Recette de dashi (et de niban dashi) : le bouillon japonais

Koa (ti-cook)

Le dashi, c’est le bouillon de poule des Japonais. Mais au lieu de goûter la poule, ça goûte bon la mer. Voici donc une recette de dashi facile à faire à la maison !

Si j’étais poète, je dirais que dashi, c’est l’écho liquide de tout ce que de bon la mer a à nous offrir. Et pourtant, seuls ces trois ingrédients entrent dans la composante de la recette de dashi : l’eau, bien sûr. Le kombu (une algue). Et le katsuobushi, que j’appelle du bran de scie de thon. Ou plutôt de bonite hihihi !

On se tisane le tout jusqu’à ce que le végétal et l’animal aient percolé leurs saveurs respectives dans le bouillon.

C’est pas fini, faisons du niban dashi aussi !

Puis, on recommence le tout, ce qui donne le niban-dashi, le second (niban) bouillon.

Ce second bouillon sera moins goûteux que le premier, bien entendu. Mais il est parfait dans un riz à la japonaise qui sert d’accompagnement.

Ou bien encore, on se fait avec les restes de kombu et de katsuobushi, du furikake, l’épice passe-partout japonaise.

👇 Voyez la recette plus bas 👇

Dashi (et niban dashi)

Voici ce que ça vous prend :

  • DASHI
  • 2 1/2 tasses d’eau
  • Un morceau de trois pouces de kombu
  • 1/2 tasse de flocons de bonite séchée (katsuobushi)
  • NIBAN DASHI
  • 2 1/2 tasses d’eau
  • Les résidus de kombu et de bonite du dashi
  • 1/4 tasse de flocons de bonite séchée supplémentaire (katsuobushi)

Voilà comment procéder :

  1. DASHI
  2. Dans un chaudron, amenez l’eau et les résidus de dashi à ébullition
  3. Baissez le feu à faible moyen et laissez infuser pendant 10 minutes, en écumant Éteignez le feu et ajoutez la bonite séchée.
  4. Laissez reposer 10 minutes, puis passez au chinois et au filtre à café.
  5. NIBAN DASHI
  6. Dans un chaudron, amenez l’eau et les résidus de dashi à ébullition
  7. Baissez le feu à faible moyen et laissez infuser pendant 10 minutes, en écumant Éteignez le feu et ajoutez la bonite séchée.
  8. Laissez reposer 10 minutes, puis passez au chinois et au filtre à café.
  1. FACILE 70%
  2. RAPIDE 50%
  3. ÉCONOMIQUE 80%
Vous avez des suggestions ? Vous avez des idées pour parfaire cette recette ? Faites-nous part de vos commentaires ici et maintenant ou via @BouffeTIME sur Twitter !

Koa (ti-cook)

Chef de cuisines — Cuisines du monde Véritable geek culinaire d'origine indéterminée - Køa est un peu laotien, un peu suédois, et même parfois, un peu indien même !, Køa a toujours une référence dans sa famille ou ses amis par rapport à une cuisine spécifique. Il inspire le reste de la brigade par ses histoires, ses plats et ses épices typiques. . Espiègle, il a un rire unique communicatif, semblable à celui que doit faire une souris prise d'un fou rire qui regarde un chat dormir !

Aucun commentaire à "Recette de dashi (et de niban dashi) : le bouillon japonais"

    Joignez-vous à la discussion !

    %d blogueueurs aiment cette page :