Recette de dashi (et de niban dashi) : le bouillon japonais

Koa (ti-cook)

Le dashi, c’est le bouillon de poule des Japonais. Mais au lieu de goûter la poule, ça goûte bon la mer. Voici donc une recette de dashi facile à faire à la maison !

Si j’étais poète, je dirais que dashi, c’est l’écho liquide de tout ce que de bon la mer a à nous offrir. Et pourtant, seuls ces trois ingrédients entrent dans la composante de la recette de dashi : l’eau, bien sûr. Le kombu (une algue). Et le katsuobushi, que j’appelle du bran de scie de thon. Ou plutôt de bonite hihihi !

On se tisane le tout jusqu’à ce que le végétal et l’animal aient percolé leurs saveurs respectives dans le bouillon.

C’est pas fini, faisons du niban dashi aussi !

Puis, on recommence le tout, ce qui donne le niban-dashi, le second (niban) bouillon.

Ce second bouillon sera moins goûteux que le premier, bien entendu. Mais il est parfait dans un riz à la japonaise qui sert d’accompagnement.

Ou bien encore, on se fait avec les restes de kombu et de katsuobushi, du furikake, l’épice passe-partout japonaise.

👇 Voyez la recette plus bas 👇

Dashi (et niban dashi)

Voici ce que ça vous prend :

  • POUR FAIRE UN DASHI
  • 2 1/2 tasses d’eau
  • Un morceau de trois pouces de kombu
  • 1/2 tasse de flocons de bonite séchée (katsuobushi)
  • POUR FAIRE UN NIBAN DASHI
  • 2 1/2 tasses d’eau
  • Les résidus de kombu et de bonite du dashi
  • 1/4 tasse de flocons de bonite séchée supplémentaire (katsuobushi)

Voilà comment procéder :

  1. DASHI
  2. Dans un chaudron, amenez l’eau à ébullition avec le kombu
  3. Baissez le feu à faible moyen et laissez infuser pendant 10 minutes, en écumant Éteignez le feu et ajoutez la bonite séchée.
  4. Laissez reposer 10 minutes, puis passez au chinois et au filtre à café.
  5. NIBAN DASHI
  6. Dans un chaudron, amenez l’eau et les résidus de dashi et kombu du DASHI à ébullition
  7. Baissez le feu à faible moyen et laissez infuser pendant 10 minutes, en écumant Éteignez le feu et ajoutez la bonite séchée supplémentaire.
  8. Laissez reposer 10 minutes, puis passez au chinois et au filtre à café.
  1. FACILE 70%
  2. RAPIDE 50%
  3. ÉCONOMIQUE 80%
Vous avez des suggestions ? Vous avez des idées pour parfaire cette recette ? Faites-nous part de vos commentaires ici et maintenant ou via @BouffeTIME sur Twitter !

Koa (ti-cook)

Chef de cuisines — Cuisines du monde Véritable geek culinaire d'origine indéterminée - Køa est un peu laotien, un peu suédois, et même parfois, un peu indien même !, Køa a toujours une référence dans sa famille ou ses amis par rapport à une cuisine spécifique. Il inspire le reste de la brigade par ses histoires, ses plats et ses épices typiques. . Espiègle, il a un rire unique communicatif, semblable à celui que doit faire une souris prise d'un fou rire qui regarde un chat dormir !

Aucun commentaire à "Recette de dashi (et de niban dashi) : le bouillon japonais"

    Joignez-vous à la discussion !