Recette de jambalaya de La Côte de la Gaspésie

René-Jean DuPays

Pas parce qu’il fait -20º C qu’on ne peut pas se mettre dans le mood Mardi-Gras. Au contraire ! En février, par grand froid, mon estomac veut toujours se rapprocher de l’équateur on dirait. ADN oblige, j’imagine. 😉

Mais que faire quand tu es trop andouille pour en avoir au frigo. Et qu’il est hors de question de t’emmitoufler comme un musher pour aller en chercher à l’épicerie ? Tu fais comme tout bon québécois débrouillard et tu sors tes restes de jambon !

Let the good time rolls!

Vous voulez découvrir le grits, le passe-partout du sud des États ? Allez voir la recette de Køa !

Servir avec une bonne sauce piquante. Pour les plus braves suicidaires, il y a celle-ci 😉

👇 Voyez la recette plus bas 👇

Jambalaya de La Côte de la Gaspésie

Voici ce que ça vous prend :

  • 3 c. à soupe de gras de canard (ça, j’en ai toujours au frigo par exemple, parfois pour les froids... de canard hahaha !)
  • Deux perles d’ail hachées
  • 2-3 tasses de jambon en morceaux
  • Trinité d’oignons, de céleri et de poivrons verts en dés (1/2 tasse chaque)
  • 2 tasses de courgettes cuites
  • 4 tasses de tomates concassées
  • 500 ml de haricots noirs cuits, rincés
  • Épices cajuns au goût
  • 1 dizaine de crevettes avec leur carapace (grosseur : 26-30)
  • 1 tasse (minimum! ) de petites crevettes de Matane
  • Purée de jalapeno ou sauce piquante de votre choix, au goût.

Voilà comment procéder :

  1. Faites fondre le gras dans un gros chaudron de céramique ou de fonte allant au four.
  2. Faites dorer l’ail un moment, puis ajoutez le jambon. Faites brunir un moment puis réservez dans un plat.
  3. Ajoutez les courgettes, les tomates, les haricots, les grosses crevettes, les épices, la purée ou la sauce piquante puis faites chauffer le tout jusqu’à ce que ça commence à bouillir.
  4. Si vous optez pour la version riz, rincez-le et ajoutez-le à la sauce. Brassez et laissez cuire à couvert à feu doux une vingtaine de minutes ou plus, jusqu’à ce que le riz soit tendre. Si le mélange devient trop sec, ajoutez un peu d’eau au besoin.
  5. Si vous optez plutôt pour la version grits, comme j’ai fait ici, servez votre sauce avec une généreuse portion du délicieux grits de Køa
  6. Ou pourquoi pas des bonnes vieilles patates pilées  ? Comme dirait Mando : « Y a rien comme les pilées pour te remonter le moral quand tu te sens comme une grosse patate ! »
  7. Quelques minutes avant de servir, ajoutez les petites crevettes de Matane à la jambalaya afin de leur faire une petite attisée.
  8. Servez avec des quartiers de citron, de la sauce piquante ou toujours winner, avec du bon pikliz maison
  1. FACILE 60%
  2. RAPIDE 50%
  3. ÉCONOMIQUE 70%
Vous avez des suggestions ? Vous avez des idées pour parfaire cette recette ? Faites-nous part de vos commentaires ici et maintenant ou via @BouffeTIME sur Twitter !

René-Jean DuPays

Chef du parti — Cuisine québécoise René-Jean [dit la Souche) adore son coin de pays et chercher sans cesse à découvrir ce qu'est la cuisine québécoise. S'inspirant du vent de fraicheur de la cuisine nordique, il privilégie les produits du terroir québécois, de la Nouvelle-Angleterre et des Maritimes. Constamment à la recherche d'un ingrédient oublié ou d'une façon de réinterpréter un classique québécoise - et parfois, de l'alléger.

Aucun commentaire à "Recette de jambalaya de La Côte de la Gaspésie"

    Joignez-vous à la discussion !

    %d blogueueurs aiment cette page :